Historique du Service du Déminage

Historique du Service de Déminage


Le 6 juin 1944

"Les sanglots longs des violons..", L'annonce du Débarquement du 06 juin ne laissait pas présager de la tâche complexe et oh! combien dangereuse qui se dessinait pour rendre la France Libre, le dernier acte préalable à toute mise en œuvre de paix allait se jouer...

 lire la suite...

 

HOMMAGE AUX MORTS EN OPERATION

Ils étaient Français, Portugais, Espagnols, Suisses, Serbes , Polonais, Allemands, Algériens..... avec un seul point commun:

VOLONTAIRES DEMINEURS ,

pour écrire le dernier acte de la Libération du Pays: Déminer la France.

Consultez le livre d'Or

Historique de la Formation au Déminage

Février 1945, L'école de CABOURG fut fondée par le Service du Génie Rural du Calvados avec dans un premier temps , des instructeurs militaires qui ont participé aux cours de GRIGNON.

Destiné à instruire les équipes de Déminage, trois instructeurs se relaient pendant trois semaines (18 jours) au bénéfice de 25 élèves au maximum.

 

lire la suite...

 

 

Historique du Monument du Ballon d'Alsace

Dès 1947, un petit groupe d’anciens du déminage voulant perpétuer la mémoire de leurs victimes au devoir, décidait l’érection d’un monument.
COLSON Roger, après avoir vaincu maintes difficultés administratives et autant d’inertie, constitua le 21 novembre 1949, un Comité Régional pour l’érection, d’un monument à la mémoire des volontaires démineurs morts pour la France dans les départements du Haut Rhin, des Vosges, du Doubs, de la Haute Saône, et dans le territoire de Belfort.

 

Lire la suite....

THANN

 

Un engin explosif datant de la Première Guerre mondiale a refait surface ce mercredi à Thann où un obus été découvert par un cueilleur de champignons dans le secteur du col du Grumbach.

 

L'engin pèse environ 120 kilos pour une longueur d'au moins 1 mètre pour 21 centimètres de diamètre. Il nécessite une attention particulière, car il pourrait contenir une substance chimique.

 

Depuis le début de l'après-midi, un gros déploiement de moyens en démineurs, pompiers, gendarmes, policiers municipaux, agents de la Brigade verte sont sur le pied de guerre. Un périmètre de sécurité a été mis en place pour interdir les chemins d'accès du secteur, fermés à toute circulation, notamment pour les promeneurs.

Partagez:

PUBLICATIONS

Inventaire des déchets de guerre

Régions Atlantique-Manche

1er janvier 2008 - 31 décembre 2013



Spécial commémoration du D-Day
Juin 2014

Par Robin des Bois

Université Rennes 2 – Haute Bretagne Master Histoire, sociétés et cultures Déminage et démineurs en Ille-et-Vilaine et dans les Côtes-du-Nord (1944-1947) Philippe Marion 2012

Ce mémoire de master II est téléchargeable en ligne exclusivement sur le site avec l'autorisation exclusive de son auteur: philippe Marion.

Il présente le Service de déminage sous un aspect inattendu et souvent occulté (et on peut le comprendre).

Nedex de coeur et de formation, phillippe a abordé le service de déminage ainsi que les personnels qui le composent et en font son histoire, sous l'angle sociologique....

Un réel nouveau regard scientifique sur le Service et les hommes qui ont écrit son histoire et ceux qui s'en revendiquent encore!

Un ouvrage incontournable pour les adeptes et spécialistes de l'archéologie préventive

 

Rapport du 20 juillet 2010 sur l'évolution des EEI en afganistan de janvier 2004 à mai 2010

 

Statistiques détaillées et très instructives pour ceux qui souhaitent prendre le temps de les analyser.

notes: KIA: Mort en opération

          WIA: Blessé en opération

 

 

JIEDDO-Report.pdf
Document Adobe Acrobat 2.7 MB
les chemins de la mémoire
les chemins de la mémoire
Le déminage de la France après 1945
Le déminage de la France après 1945
Le Déminage de la France après 1945
 
 

À la Libération, des régions entières du territoire français sont infestées de mines que les Allemands, les Alliés et la Résistance ont posées durant le conflit. La population tremble et n'ose reprendre ses activités. Il faut déminer la France. Or, en 1945, le déminage est à inventer: personne ne sait comment neutraliser ces engins de mort! Qui aura la lourde responsabilité de mener à bien cette tâche? Quel rôle les prisonniers de guerre allemands joueront-ils? Danièle Voldman raconte l'aventure de milliers d'hommes, qui, dans des conditions dramatiques et au péril de leur vie, ont participé à un épisode essentiel de la reconstruction de la France.


Danièle Voldman, historienne, est directeur de recherche au CNRS (Institut d'histoire du temps du présent).

 

Entretien avec Henri BELOT Mémorial de Verdun:

Lire la suite ...

Raymond Aubrac en 1944 à Marseille
Raymond Aubrac en 1944 à Marseille

Raymond Aubrac

Où ma mémoire s'attarde


Héros de la Résistance, plusieurs fois arrêté, plusieurs fois évadé, Raymond Aubrac est l'un des deniers survivants du Rendez-vous de Caluires,au cours duquel Jean Moulin fut capturé.

Un chapitre est consacré au Déminage dont il fut le premier Directeur.

Lucie Aubrac
Lucie Aubrac

Lucie Aubrac

Ils partiront dans l'ivressee

 

Neuf mois de la vie d'une Résistante qui serait une héroïne de roman si ce n'était une héroïne tout court, et son récit, un document historique.

José De Abreu, ami fidèle, Démineur Volontaire de la première heure, est cité plusieurs fois pour avoir participé à l'organisation de l'évasion de Raymond Aubrac...

 

17 secondes pour survivre
17 secondes pour survivre

 

17 secondes

pour survivre

 

Yvan SOUTHALL

 

Ce livre retrace "histoire d'un groupe d'Australiens

qui se sont engagés en 1941 dans la Royal Navy.

et en particulier de deux héros, John Stuart Mould

et Hugh Randal Syme.Affectés au service du

déminage créé à la suite de la première offensive

aérienne allemande contre la Grande-Bretagne,

ils avaient pour tâche, avec une initiation des plus

rudimentaires, de neutraliser les engins suspects

sur le territoire du Royaume-Uni.

Ils menaient une lutte sans merci où ils devaient rivaliser

d'adresse avec l'ennemi.

L'auteur rapporte les succès et les échecs de cette entreprise

indispensable, mais son propos ne se limite pas au domaine

technique; il montre ce que fut l'existence de ces hommes voués à une tâche

exceptionnellement périlleuse.

Il est impossible de n'être pas pris par l'intense émotion qui se dégage

de ce livre où, sans emphase, le courage quotidien est admirablement décrit

avec les qualités qu'il comporte: l'opiniâtreté, la maîtrise de soi dans

les circonstances les plus pénibles, le refus de la peur sans laquelle le mérite

ne prendrait pas toute sa valeur. L'humour britannique, bien sûr, ajoute son attrait

à ce récit, et le contraste qu'il crée avec des circonstances dramatiques donne

à celles-ci un relief haut en couleur .

Le lecteur• trouvera dans ce livre d'Ivan Southall l'irremplaçable intérêt que

donne l'authenticité historique à une oeuvre d'aventures.

« Dix-sept secondes pour survivre» est, en effet, un témoignage direct

d'une période encore récente de l'histoire contemporaine.

 

 

 

LES OUBLIES
LES OUBLIES

 LES OUBLIES

 

Jean REIG

 

Les récits de cet ouvrage relatent des

événements authentiques. Ils ont été

recueillis sur les lieux où ils se sont produits :

dans notre Pays tout entier et en Tunisie.

Cela a été rendu possible grâce au concours des

membres de l'Amicale des Démineurs de France.

Ces récits ont trait au Déminage, terme général englobant

l'enlèvement et la destruction des engins dangereux laissés par

les combattants : mines, obus, bombes, grenades, pièges.

pyramides de béton et autres divers obstacles.

Certains rapportent des accidents survenus à la

Population civile, aux Démineurs. Non pas tous

les accidents. Il eût fallu bien des tomes ! Mais

ceux présentant un quelque chose d'inattendu,

d'excessif ou, parfois, d'inexplicable. D'autres

soulignent les difficultés rencontrées par les

Volontaires du Déminage. Difficultés qui ont été

grandes, variées et toujours périlleuses.

L'emploi de la première personne est fréquent. 1\ne

pouvait en être autrement. Les « je » sont les nombreux

démineurs qui, depuis un demi de siècle, sont chaque jour en danger.

Les morts et les peines ne sont jamais gaies à conter. C'est pourquoi

ont été ajoutées des récits d'événements autres, authentiques aussi,

mais amusants ou gais.

La vie n'est-elle pas une succession de mauvais et de bons jours?

 

  Ndlr: Cet ouvrage fut corrigé par un romancier, déformant ainsi certains récits rendus techniquement improbables.

Cet ouvrage reçu le Prix de la Protection Civile en 1971

DEMINEURS
DEMINEURS

 DEMINEURS


Capitaine VANDERYDT

Laurent LOMBARD

Capitaine DOHET

Le déminage ! On en a beaucoup parlé, au lendemain de la libération

de notre territoire, au moment où la présence sur notre sol

des innombrables engins de mort dissimulés ou abandonnés

par l'ennemi faisait courir à la population civile des dangers terribles

et mettait un frein puissant à la reprise économique de vastes régions.

Aujourd'hui que les dangers sont écartés, que nos voies de

communication sont libérées, que des milliers d'hectares ont été rendus

à la culture, le silence se fait, et bientôt peut-être l'oubli!

C'est pourquoi j'applaudis de grand coeur à la propagation de l'idée

que les auteurs de ce livre se sont fixée: montrer le courage, la tenacité

et l'abnégation qu'ont dû employer une poignée de braves pour déjouer

toutes les ruses d'un ennemi qui a su porter l'art de tuer à un degré

de perfection jamais égalé. Cet ou~rage est un vibrant hommage

aux Démineurs Belges.

Introduction de l'Adjudant-chef Claude Van Cleuvenbergen,

démineur belge en retraite ayant consacré sa vie

à son métier, au service de son pays, au sein du S.E.D.E.E.

(Service Enlèvement Destruction des Engins Explosifs).

 

Profession :

DÉMINEUR

Enquête sur un métier à risques

 

Hervé KIRSCH

 

Le métier de démineur est peu connu du grand public. Quelques rares

reportages rendent certes compte du caractère spectaculaire de leurs

interventions. mais leur brièveté et leur parcimonie laissent de nombreuses

questions en suspens.

Celles-ci se groupent essentiellement en trois champs.

L'organisation: quels sont les statuts des spécialistes? Dans quels services

exercent-ils leurs talents ? De quels ministères relèvent-ils. comment

coordonnent-ils leur action ? Quelle est la part du secteur public. et

celle du secteur privé ?

La profession : qu'est-ce qu'un démineur? Quelles sont les spécificités

qui caractérisent la profession ? Y a-t-il unité professionnelle au-delà des

limites organisationnelles ?

Les politiques publiques : comment sont-elles définies, mises en oeuvre

et contrôlées ? Quel est le rôle de l'Etat dans ce domaine sensible de

la sécurité ? Est-il dirigiste, ou fait-il preuve de pragmatisme ? Quel contrôle

exerce t'il sur le travail des démineurs ?

Au-delà des réponses qu'il apporte à ces interrogations, l'auteur nous fait

découvrir des hommes, une profession, et un service public hors

normes. Il nous les montre en pleine mutation, avec des acteurs

partagés entre la référence à des pratiques qui ont jusqu'ici prouvé

leur efficacité, et la nécessaire adaptation à un environnement instable,

tant au plan social qu'au plan technique.

Cette étude constitue un bilan inédit et opportun à l'époque où

politiques de sécurité et réforme de l'Etat sont à l'ordre du jour.

L'auteur

Hervé Kirsch est officier de l'armée de terre, breveté technique de

renseignement militaire supérieur. Au titre de ce cursus il a obtenu en

2002 le DEA de sociologie de l'action organisée de l'Institut d'Etudes

Politiques de Paris. Le mémoire de fin de cycle qu'il a réalisé à cette

occasion consitue le matériau principal de cet ouvrage.